Certification de produits au Togo: Un service national bientôt mis en place

Appuyé par le Programme Système Qualité de l’Afrique de l’Ouest (PSQAO) financé par l’UE et mise en œuvre par l’ONUDI, la République du Togo, a pris des mesures d’accélération des travaux techniques visant la mise en place d’un service national de certification de produits, conformément au plan d’actions de sa Politique Nationale de la Qualité (PNQ). Ce fut au terme des travaux qui se sont déroulés, du 28 février au 1er mars 2019, dans les locaux de la Société d’Administration de la Zone Franche (SAZOF) à Lomé. Plusieurs parties prenantes et acteurs du secteur de l’industrie et de la qualité ont pris part aux activités de diagnostic et de sensibilisation conduites par l’expert de l’ONUDI, M. Chérif EZZINE. 

L’objectif visé à travers ce service national de certification des produits réellement opérationnel est de permettre aux structures de production et aux consommateurs de pouvoir distinguer aisément les produits conformes aux normes à travers leur certification. Il s’agira à terme de faire accréditer ce service selon la norme ISO/CEI 17065, lui permettant ainsi de contribuer à la protection des consommateurs.

A l’ouverture des travaux, M. François Fidégnon KPAKPO, Point Focal National du PSQAO et président de la Haute Autorité de la Qualité et de l’Environnement (HAUQE), a rappelé que la loi cadre de 2009 sur la qualité au Togo avait prévu le déploiement de tous les volets de la qualité, dont la certification de produits. Il a rappelé que le Togo a déjà mis en place 17 comités techniques de normalisation qui à ce jour, ont adopté plus de 1000 normes. Le dernier comité en date est celui relatif aux SPS. Il a fini par évoquer la disponibilité de laboratoires accrédités au Togo pour aider à l’atteinte des objectifs. L’expert de l’ONUDI, M. Chérif EZZINE, a saisi l’opportunité pour saluer la création de l’Agence CEDEAO de la Qualité (ECOWAQ) qui a prévu de mandater les organismes nationaux pour certifier en son nom, les produits de la région. Pour ce faire, l’Expert a recommandé au Togo de désigner un responsable général qui devra, entre autres : « Recevoir les demandes de certification, faire les contrats avec les auditeurs et les laboratoires accrédités ; mettre en place une cellule composée de personnes qui assureront les tâches nécessaires au fonctionnement du système de certification de produits ; Se mettre à niveau par le renforcement des capacités ; désigner un responsable qualité qui doit assurer le suivi du système documentaire interne, les relations avec les organisme d’accréditation, gérer les non conformités, etc. »

Dans le cadre de cette mission au Togo, l’expert EZZIME a aussi clarifié le concept de certification des produits et répondu aux préoccupations des participants ; les différents programmes de certification de produits ; les étapes de développement d’un référentiel de certification de produits ; la communication externe et les plans d’action commerciaux pour la certification de produits.

Au terme des travaux, les autorités de la HAUQE et l’expert (au nom du PSQAO), se sont engagés à poursuivre la collaboration jusqu’à la mise en place définitive du service national de certification de produits.

 

Ce programme est financé par l'Union européenne

Les opinions exprimées sur cette page ne reflètent pas forcément celles de la Commission de l'Union européenne

 Ce programme est executé par l'ONUDI

Copyright - 2016 - West Africa Quality System Programme