WACQIP/UNIDO

Le projet de compétitivité et d’infrastructure qualité de l’Afrique de l’Ouest (WACQIPen anglais) est mis en oeuvre dans le cadre du Programme de compétitivité de l’Afrique de l’Ouest (WACOMP) et vise à stimuler la compétitivitédes PME dans les 16 pays couverts par le projet à travers le développement de chaînes de valeur pour un niveau accru de production, de transformation et des capacités d’exportation du

secteur privé.

Le projet vise à soutenir la qualité et améliorer l’environnement des affaires tout au long de la chaîne de valeur aux niveaux national et régional dans les secteurs suivants: (i) manioc et produits dérivés, (ii) mangue, (iii) textiles et habillement, ainsi que (iv) technologies de l’information et de la communication (TIC) en tant que chaîne de valeur transversale. Le projet favorisera la transformation et un meilleur accès aux marchés régionaux et internationaux tout en tenant compte des facteurs sociaux et environnementaux.

Il couvrira la préparation du cadre politique régional pour le développement des chaînes de valeur en cohérence avec la stratégie industrielle de la CEDEAO qui vise à stimuler l’industrialisation et la création d’emplois dans la région.

Le projet renforcera l’infrastructure qualité régionale déjà existante et favorisera les liens entre les opérateurs du secteur privé et les organisations impliquées dans les chaînes de valeur sélectionnées afin de renforcer la compétitivité et l’intégration régionale.

Le projet favorisera les synergies entre la composante régionale et les projets nationaux du WACOMP qui ciblent des chaînes de valeur déterminées.

Le projet vise à améliorer l’environnement régional des affaires et à contribuer à atteindre les objectifs de la stratégie industrielle régionale de la CEDEAO, notamment: (i) augmenter le taux de traitement des matières premières locales de la moyenne actuelle de 15-20% à 30%, (ii) augmenter la contribution des industries manufacturières au PIB passant de la moyenne actuelle de 6-7% à plus de 20%, (iii) accroître le commerce intracommunautaire en Afrique de l’Ouest, le faisant passer de moins de 12% à 40%, avec une part de commerce régional des produits manufacturés de 50% iv) augmenter le volume des exportations de produits manufacturés d’Afrique de l’Ouest sur le marché mondial de 0,1% à 1%.

L’APPROCHE

Les principales interventions du projet comprennent le développement de chaînes de valeur durables, le soutien aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et la facilitation d’une plateforme de dialogue sur l’industrialisation entre les États et le secteur privé.

Le dialogue portera également sur la capacité des États membres à élaborer et mettre en oeuvre des politiques de développement industriel tout au long des chaînes de valeur.

Le projet mettra l’accent sur les chaînes de valeur qui s’alignent sur le Programme de développement des accords de partenariat économique pour l’Afrique de l’Ouest (PAPED) et sur les stratégies

régionales des secteurs industriel et privé.

Grâce à la double approche consistant à optimiser l’infrastructure de la qualité et à favoriser un environnement des affaires propice, les chaînes de valeur sélectionnées se verront renforcées.

Le projet vise également à élaborer des recommandations pour les directives régionales relatives au développement des chaînes de valeur prioritaires régionales conformément à la stratégie industrielle de la CEDEAO.

Les différentes activités du projet amélioreront enfin la performance et la croissance de certaines chaînes de valeur prioritaires et des services associés en termes de transformation, d’industrialisation et d’exportations, afin de permettre un meilleur accès aux marchés régionaux et internationaux.

En outre, le projet renforcera les capacités des pays dans certaines chaînes de valeur en leur permettant d’appréhender les exigences techniques imposées sur les produits par les marchés nationaux,

régionaux et internationaux

SYNERGIES

L’ONUDI travaille sur ce projet régional en étroite collaboration avec le Centre du commerce international (CCI). Dès le démarrage des activités,

les deux partenaires ont mis en oeuvre les synergies nécessaires et ont mené de concert l’étude régionale initiale menant à la sélection des chaînes de valeur prioritaires. Cette coopération étroite se poursuivra tout au long du projet, notamment par la complémentarité des activités respectives confiées aux deux organisations sous la composante « Environnement des affaires ».

LOGIQUE D’INTERVENTION

1. Le système régional d’infrastructure qualité est renforcé, notamment en ce qui concerne la promotion des questions environnementales grâce à:

  • La consolidation de l’appui en cours et l’amélioration de l’infrastructure qualité régionale en vue d’élaborer et mettre en oeuvre des normes et des règlements techniques en mettant l’accent sur les chaînes de
  • valeur sélectionnées
  • L’appui à la création et la promotion de laboratoires de référence régionaux
  • La promotion de la qualité et de la marque de certification de la CEDEAO
  • La coordination de l’infrastructure qualité des États membres et l’encouragement de la mise en réseau des entités nationales de la qualité

2. La politique régionale et le cadre communautaire visant à améliorer la compétitivité sont formulés, harmonisés et leur mise en oeuvre assurée et suivie à travers:

L’appui à la CEDEAO / UEMOA pour la mise en oeuvre de la stratégie régionale industrielle et du secteur privé, à travers l’élaboration de directives sur les chaînes de valeur clés d’intérêt régional et national et la mise en oeuvre de politiques et de réglementations régionales en matière d’investissement et de concurrence

L’appui à la mise en oeuvre de la straté

La mise en place d’un réseau régional de partenariats public-privé (PPP) et d’une plateforme en ligne\

La mise en place au sein de la CEDEAO /UEMOA des outils de gestion, de supervision, de coordination et de mise en réseau dans

les domaines de la promotion de la qualité

Le projet est assurément pertinent pour l’agenda de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030. Il contribue principalement à la réalisation progressive des objectifs de développement durable suivants:

- ODD 1 : PAS DE PAUVRETE

- ODD5: EGALITE ENTRE LES SEXES

- ODD 8: TRAVAIL DECENT ET CROISSANCE ECONOMIQUE

- ODD 9: INDUSTRIE, INNOVATION ET INFRASTRUCTURE

- ODD 12: CONSOMMATION ET PRODUCTION RESPONSABLE

- ODD 17: PARTENARIAT POUR LA REALISATION DES OBJECTIFS

LES BÉNÉFICIAIRES

  • Les commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA
  • Les gouvernements des États membres de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone, Togo) et de la
  • Mauritanie
  • Le secteur privé organize
  • Les Etats membres d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO + Mauritanie), gouvernements et agences nationales, associations professionnelles, institutions en charge de la qualité et organisations d’appui aux entreprises et au commerce
  • Centres de recherche et institutions de formation
  • MPME opérant dans les chaînes de valeur sélectionnées
  • L’Agence CEDEAO de la qualité (ECOWAQ)

 

CONTACT

Aka Jean Joseph KOUASSI, Conseiller Technique Principal

a.kouassi@unido.org

ECOWAS Bulding River Mall & Plaza, Central Area, Abuja FCT Nigeria

--------------------------------------------------------------------------------

Département du commerce, des investissements et de l’innovation (TII)

Centre international de Vienne

B.P. 300, 1400 Vienne, Autriche

tii@unido.org / www.unido.org

Ce site web est financé par l'Union européenne avec l'appui technique de l'ONUDI

Les opinions exprimées sur cette page ne reflètent pas forcément celles de la Commission de l'Union européenne

Copyright - 2019 - ECOWAS AGENCY FOR QUALITY