Programme Compétitivité de l'Afrique de l'Ouest (WACOMP) : La CEDEAO sensibilise les médias

La Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), en collaboration avec le Centre du commerce international (CCI) et l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), a sensibilisé les médias sur le WACOMP lors d'une réunion interactive organise à Abuja Nigeria, le 2 décembre 2019.

La réunion a été organisée pour renforcer les capacités des médias au Nigéria et les informer de manière adéquate afin qu’ils comprennent mieux et relayent les informations sur les objectifs et les activités du WACOMP aux citoyens de la Communauté.

 Le WACOMP, financé à hauteur de 120 millions d'euros par l'Union européenne (UE), vise à soutenir plusieurs chaînes de valeur sélectionnées aux niveaux national et régional (Ndlr : Mangue, manioc, textiles et vêtements, TIC) afin de promouvoir la transformation structurelle et un meilleur accès aux marchés régionaux et internationaux, permettant ainsi de renforcer une grande partie du secteur privé ouest-africain qui devrait être impliqué de manière significative et tirer profit des opportunités offertes par le Programme.

Le WACOMP y parviendra grâce à l’amélioration du climat des affaires aux niveaux national et régional, en veillant à ce que les politiques favorisant la compétitivité soient promues au niveau de tous les États membres de la CEDEAO et en Mauritanie.

 

Le budget de la composante régionale du programme est de 15 millions d'euros, celui des composantes nationales de 79 millions d'euros tandis que l'observatoire WACOMP, également connu sous le nom de WACOB, coûtera 8 millions d'euros. L’Observatoire servira à améliorer l’accès du secteur privé et public à des informations et données fiables et complètes qui permettront aux décideurs politiques de formuler, de mettre en œuvre et d’effectuer un suivi adéquat des politiques et stratégies qui contribueront à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest.

En collectant des données qualitatives et quantitatives et des informations sur la compétitivité à partir de sources identifiées, en créant une base de données d'informations et de services pertinents pour les secteurs public et privé, ainsi qu'en analysant et évaluant l'impact des politiques sur les performances commerciales, commerciales et de compétitivité dans Afrique de l'Ouest, LE WACOB atteindra ce résultat.

La réunion de sensibilisation, hautement interactive, a été l’opportunité  pour la CEDEAO, le CCI et l'ONUDI de partager des présentations sur le WACOMP et ses différentes composantes, ses réalisations et ses exigences en matière de communication de communication et d’identité visuelle.

Représentant la Commission de la CEDEAO, M. Kolawole Sofola a rappelé que cette réunion était cruciale et attestait de l’importance accordée au rôle des médias dans la mise en œuvre du WACOMP par la CEDEAO et ses partenaires agences de mise en œuvre.

S'adressant également aux participants à la réunion, Natasha Aniekwu, Conseillère technique principal du WACOMP (pour le CCI, Ndlr), a déclaré que le WACOMP consolidera les relations entre le CCI et la Commission de la CEDEAO. «Les deux institutions collaborent pour améliorer le commerce intra-régional avec la création d’un outil de cartographie de l’espace commercial qui permettra de surveiller les performances commerciales dans la région, car le mécanisme d'alerte aux obstacles commerciaux (TOAM en anglais) fait le tracking des barrières commerciales au niveau national et régional pour les PME (Petites et Moyennes Entreprises, Ndlr) et Micro -PME. "

Le WACOMP, qui a débuté en 2018, sera mis en œuvre en deux phases, couvrant huit pays par phase, et les composantes nationale et régionale.

Photo (Credit:WACQIP_ONUDI): Robert IRIMAT, Expert Technique Associe, WACQIP_ONUDI, pendant sa présentation. Il a explique aux journalistes le role de l’ONUDI dans la mise en œuvre du WACOMP. En effet, l’ONUDI intervient au niveau régional et assure la mise en œuvre du WACOMP au niveau de 5 pays : Gambie, Guinée, Ghana, Guinée Bissau et Sierra Leone

 Source: CEDEAO

Lundi, décembre 9, 2019 - 13:15

Ce site web est financé par l'Union européenne avec l'appui technique de l'ONUDI

Les opinions exprimées sur cette page ne reflètent pas forcément celles de la Commission de l'Union européenne

Copyright - 2019 - ECOWAS AGENCY FOR QUALITY