Entretien avec M. Henry P. Wolokollie, président de l’Association de Défense des Consommateurs du Libéria

« Ce cadre réglementaire de la CEDEAO va nous renforcer et nous donner les moyens par lesquels nous pourrons protéger les consommateurs au Libéria »

 

A travers son présidentM. Henry P. Wolokollie, l’Association de Défense des Consommateurs du Libéria, a participé activement à l’atelier régional de validation d’un cadre règlementaire communautaire pour la protection du consommateur, tenu à Ouagadougou, au Burkina Faso,  du 19 au 21 Novembre 2018. Dans cette interview, il revient sur les difficultés rencontrées par les consommateurs au Libéria ainsi que sur l’impact réel du cadre réglementaire de la CEDEAO, une fois adopté, sur la lutte et la protection des consommateurs dans son pays.

 

PSQAO: Quelles sont les difficultés que rencontrent les consommateurs sur le terrain au Libéria?

 

M. Henry P. Wolokollie: Au Libéria, les consommateurs sont confrontés à une qualité médiocre des biens et services comme c’est le cas dans plusieurs parties de la région.

 

PSQAO: Comment appréciez-vous cette initiative de la CEDEAO de mettre en place un cadre réglementaire pour la protection des consommateurs?

 

M. Henry P. Wolokollie: Nous apprécions bien ce que fait la CEDEAO. Comme vous le savez, cette réunion de Ouagadougou fait suite à une autre réunion régionale qui s'est tenue à Lomé (Togo) en avril 2018 qui visait à renforcer les connaissances des associations de consommateurs en Afrique de l'Ouest sur le Guide Pratique des Nations Unies relatif à la protection des consommateurs, ce qui nous renforce dans notre travail de plaidoyer pour la protection des consommateurs. Donc, la réunion de Ouagadougou nous aidera vraiment à être mieux aguerris pour défendre de manière plus adéquate la cause des consommateurs au Libéria, et nous sommes vraiment reconnaissants pour ce que fait la CEDEAO.

 

PSQAO: Comment ce cadre réglementaire de la CEDEAO, une fois adopté, peut-il réellement avoir un impact positif sur votre travail de protection des consommateurs au Libéria?

 

M. Henry P. Wolokollie: C’est un processus que nous avons déjà engagé et la réunion de Ouagadougou nous aidera à mieux plaider notre cause pour une promulgation de notre loi nationale sur la protection des consommateurs. Nous avons les arguments pour mieux convaincre notre Ministre, notre Parlement afin que nous puissions commencer à user la loi sur la protection des consommateurs ; une loi qui indiquera à nos consommateursles voies et moyens pour se plaindre. Cet atelier et ce cadre réglementaire de la CEDEAO vont donc nous renforcer et nous donner les moyens par lesquels nous pourronsprotéger les consommateurs au Libéria.

Ce programme est financé par l'Union européenne

Les opinions exprimées sur cette page ne reflètent pas forcément celles de la Commission de l'Union européenne

 Ce programme est executé par l'ONUDI

Copyright - 2016 - West Africa Quality System Programme