La CEDEAO s'apprête à mettre en place un Système Régional de Certification des Produits

Du 26 au 27 juillet 2018, la Commission de la CEDEAO a réuni les parties prenantes essentielles pour une réunion de deux (02) jours de son Comité Communautaire pour l'Evaluation de la Conformité (ECOCONF). L'objectif principal de la réunion est d'adopter les projets de documents pour la mise en place du Système Régional de Certification des Produits de la CEDEAO (ECOMark). Cette réunion s'inscrit dans le cadre du Programme Système Qualité de l'Afrique de l'Ouest (PSQAO) mis en œuvre par l'ONUDI avec un financement de l'Union Européenne à hauteur de 12 000 000 Euros, qui est en cours depuis 2014.

Le Commissaire de la CEDEAO en charge du Secteur Privé, M. Traoré, a déclaré lors de la réunion que « cette réunion régionale est organisée dans le cadre de la mise en œuvre de deux règlements principaux adoptés par le Conseil des Ministres de la CEDEAO en décembre 2013 à Abuja et en juin 2017 à Monrovia, mettant respectivement en œuvre  le Schéma de l'Infrastructure qualité de la CEDEAO, puis l’organisation et le fonctionnement du Comité Communautaire pour l'Evaluation de la Conformité de la CEDEAO ».

L'ambassadeur de l'UE, Ketil Karlsen représenté par Mme Nadia Cannata, a noté que « avec la série de normes élaborées par la CEDEAO et le nombre croissant d'entreprises manufacturières dans la région, le temps est venu de s'assurer que les produits dangereux ou non conformes ne peuvent accéder au marché de la CEDEAO et même ne peuvent être exportés de l'Afrique de l'Ouest ". Elle a également relevé que la région n'est pas encore à ce stade, mais a félicité la CEDEAO et l'ONUDI pour les progrès réalisés jusqu'ici en mettant en confiance les consommateurs, les autorités publiques et les fabricants concernant la conformité des produits en Afrique de l'Ouest.

Le représentant de l'ONUDI a souligné les progrès réalisés jusqu'à présent et indiqué que « c'est l'occasion d'encourager toutes les autres organisations dans les Etats membres qui font actuellement des efforts significatifs pour améliorer leur organisme national de certification des produits ».

M. Francis Alaneme représentant le Ministre nigérian de l'Industrie, du Commerce et de l'Investissement, Okechukwu Enelamah, a fait référence à la valeur du programme à mettre en œuvre. « Ce système régional d'accréditation des produits par la marque de conformité aux normes de la CEDEAO est l'un des outils qui servira de référence aux consommateurs pour identifier les produits qui répondent aux normes de qualité de la région ... l'évaluation de la conformité doit être globalement compétitive et améliorer le commerce des régions de la CEDEAO », a-t-il dit.

Dans son discours de clôture, la représentante du Nigéria, Oshioneh Braimah (de l'Organisation Nigériane de Normes - SON) a salué les efforts des participants à la réunion pour la transparente et fructueuse délibération pendant les deux jours de travaux. Elle a également ajouté que « c'est le début d’un vaste chantier pour l'Afrique de l'Ouest qui doit faire en sorte que seuls les produits et services de qualité sortent de cette région ».

La responsable qualité de SGS-Ghana, Mme Helen Doe-Ashinyo Sarbah (représentante du Ghana) a souligné qu' « il est important que nous arrivions à un stade où, pour la communauté de la CEDEAO, nous serons en mesure d'harmoniser nos problèmes de qualité et en même temps, préparer nos systèmes et nos produits vers la marque d'excellence ».

Comme mentionné ci-dessus, la marque de conformité de la CEDEAO est reliée à la disponibilité d'un ensemble de services associés. Avec les autres partenaires financiers et techniques, y compris l'Union européenne, l'ONUDI a aidé la Commission de la CEDEAO à mettre en place progressivement ce cadre, qui commence à fonctionner.

Les représentants des États membres de la CEDEAO et des organisations du secteur privé, y compris les membres de l'ECOCONF et les médias, ont assisté à la réunion.

Ce programme est financé par l'Union européenne

Les opinions exprimées sur cette page ne reflètent pas forcément celles de la Commission de l'Union européenne

 Ce programme est executé par l'ONUDI

Copyright - 2016 - West Africa Quality System Programme