COVID-19 - Le SOAC, en coopération avec l'OAAS, mobilise l'ECORAS pour renforcer les capacités des laboratoires de biologie médicale dans l’espace CEDEAO

Le 16 avril 2020, dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 au Bénin, le SOAC a été saisi par l’Agence de Normalisation, de Métrologie et de Contrôle de la Qualité (ANM) en charge de la mise en œuvre de la Politique Nationale de la Qualité. Elle a sollicité l’assistance du SOAC pour un renforcement des capacités des laboratoires nationaux de biologie médicale. Le constat qui est fait par l’ANM est qu’ « aucun laboratoire de biologie médicale n’est accrédité pour s’assurer de la fiabilité des résultats à un moment aussi critique ».

Par ailleurs, les deux sessions extraordinaires des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO et de l’UEMOA, relatives à la lutte contre la COVID-19, ont été respectivement organisées par vidéoconférence les 23 et 27 avril 2020. La session de la CEDEAO a retenu de « mettre en place des appuis importants pour soutenir les secteurs sociaux notamment les systèmes et infrastructures de santé et veiller à dédier 15% du budget annuel des Etats membres au renforcement de leur système de soins santé ». Les Etats de l’UEMOA ont spécifiquement retenus parmi les mesures «l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan régional de renforcement des capacités des systèmes de santé pour la gestion des épidémies ».

Tenant compte de ce qui précède, le Conseil d’Administration du SOAC a donné une suite favorable à la requête de la République du Bénin. En sus, il a retenu, à titre exceptionnel, d’étendre cette mesure d’appui accordée au Bénin, à l’ensemble de ses Etats Membres, qui sont ceux l’UEMOA, et à la République de Guinée. Ainsi, 300 personnels de laboratoire de biologie médicale étaient visés, à travers cette vaste initiative déroulée à titre gracieux mais, dont le budget estimé est de 180 millions FCFA à raison de de 18 millions FCFA en moyenne / Etat.  

Le SOAC a sollicité l’assistance de la Commission de l’UEMOA,  à travers le Département du Développement Humain, afin de pouvoir identifier les bénéficiaires dans les Etats membres.

Au final, les formations se sont déroulées du 17 au 28 août 2020. Il a été enregistré un réel engouement avec 29 participants de plus que prévu soit un total de 329, dont en moyenne de 25% d’hommes et 75% de femmes.

Les participants étaient des biologistes (35%),  des chefs de département (25%), des techniciens (25%), des enseignants chercheurs (10%) et responsable de laboratoires  (4%).  Le taux de  progression des connaissances moyen entre le début et la fin de la formation a été de  57%.

L’une des principales conclusions a été la nécessité de poursuivre et renforcer les résultats de cette activité, notamment compte tenu de la persistance de la pandémie.

Dans ce cadre, le SOAC s’est rapproché de l’Organisation Ouest Africaine de Santé (OOAS) pour étudier les voies et moyens de consolider  les acquis. L’OOAS a  répondu favorablement en confiant au SOAC la coordination de la formation de 40 responsables issus de ses laboratoires de biologie médicale de référence de l’espace CEDEAO.

Les ateliers de renforcement de capacités seront cette fois-ci dédiés aux premiers responsables de ces structures  qui ont la charge d’impulser et de partager sur l’importance la démarche qualité auprès de l’ensemble du personnel. Le SOAC organisera ces formations sous forme de webinaires, du 03 au 15 décembre 2020, en liaison avec les deux autres organismes d’accréditation membres du Système Régional d’Accréditation  de la CEDEAO à savoir l’Organisme  ghanéen  d’accréditation (GhaNAS) et l’Organisme Nigérian d’Accréditation (NiNAS).

 

Samedi, novembre 28, 2020 - 12:30

Ce site web est financé par l'Union européenne avec l'appui technique de l'ONUDI

Les opinions exprimées sur cette page ne reflètent pas forcément celles de la Commission de l'Union européenne

Copyright - 2019 - ECOWAS AGENCY FOR QUALITY