PSQAO : Les critères qualité pris en compte dans les marchés publics en Afrique de l’Ouest

"Je me réjouis que l'ONUDI ait choisi de réunir seize (16) responsables d'organismes de gestion des marchés publics en Mauritanie. C'est un signal très fort pour nous, surtout que si l'atelier atteint ses objectifs, cela marquera un autre tournant dans la marche vers la mise en place d'une Infrastructure qualité robuste"

Le doute n’est plus possible, le PSQAO appuie vraiment le secteur privé régional. Lors d'une visite à Lomé et en marge de l'atelier de formation des consommateurs de la région, un des lauréats du Prix CEDEAO de la Qualité, le Cabinet avait soumis au Commissaire Industrie et Promotion du Secteur privé de la CEDEAO,  Mamadou Traoré, la requête suivante: intégrer des critères relatifs à la qualité dans les législations nationales et régionales sur les marchés publics afin de permettre aux entreprises privées qui se sont investies dans la démarche qualité de bénéficier d'un avantage comparatif. « Ce serait une manière de nous encourager à maintenir le cap et d'inciter les autres entreprises à s'engager dans le processus qualité », disait Dr. Charles Barrera, DG d'AEC. C'était en présence du Conseiller Technique Principal du PSQAO, Aka Jean Joseph Kouassi, qui avait pris bonne note. Il semble que l'appel a été bien entendu par le Commissaire, avec cet atelier que le PSAQO a organisé en Mauritanie.

« Les achats publics dans nos Etats représentent une part importante dans la commande nationale. Les normes, base de gestion de la qualité, peuvent être un outil pour l'acheteur afin de l'aider à définir et communiquer ses besoins, a rédiger ses cahiers de charges ou encore des critères de sélection. Ce projet de guide qui est soumis a seize (16) responsables des marchés publics, représentant de leurs Etats (NDLR), sert a expliquer en termes simples la manière de rechercher les bonnes normes et leurs usages pour des fins d'achats publics. Il ne vient aucunement se substituer aux textes législatifs et règlementaires en vigueur dans nos Etats membres et au niveau régional », a dit M. Yaya Niafo, représentant le Commissaire Mamadou Traoré, charge de l'Industrie et de la Promotion du Secteur privé à la Commission de la CEDEAO.

Ce site web est financé par l'Union européenne avec l'appui technique de l'ONUDI

Les opinions exprimées sur cette page ne reflètent pas forcément celles de la Commission de l'Union européenne

Copyright - 2019 - ECOWAS AGENCY FOR QUALITY