Réunion régionale d’ECOMET à Accra : Les guides d’étalonnage et procédures harmonisées de vérification des instruments de mesure dans l’espace CEDEAO adoptés

La métrologie, science de la mesure représentant le socle des autres composantes de l’Infrastructure Qualité (IQ), était à l’objet d’une réunion tenue, du 17 au 19 juin 2019, à Accra (Ghana). C’est à travers la réunion régionale d’adoption des projets de documents relatifs aux guides d’étalonnage et procédures harmonisées de vérification des instruments de mesure par le Comite communautaire de la métrologie de la CEDEAO (ECOMET) dans les locaux de Palm Royal Beach Hotel. Représentants d’institutions (gouvernement ghanéen, Ghana Standards Authority, Commission CEDEAO, Union européenne, ONUDI, PTB), experts en métrologie des Etats bénéficiaires du programme à l’exception du Togo, y ont participé.

Les quinze (15) pays membres de la CEDEAO et la Mauritanie disposent désormais des guides d’étalonnage alliés et de procédures harmonisées pour la vérification des instruments de mesures au sein de l’espace sous-régional, de manière efficace et efficiente.  C’est d’ailleurs le but recherché de l’atelier de ECOMET durant lequel des ‘Guides d’étalonnage et Procédures harmonisées de vérification des instruments de mesure préparés par des experts régionaux en métrologie, ont été proposés à l’adoption des participants. Pendant les trois (03) jours de travaux, les participants représentant leurs pays membres, ont passé en revue les différents guides et procédures soumis à leur appréciation. Ils les ont adoptés après l’intégration des amendements. Les participants ont également validé l’état de mise en œuvre du plan d’actions 2017-2018 de l’ECOMET ainsi que son projet de site internet en cours de réalisation.

A l’ouverture des travaux, M. Fakhruddin Azizi, représentant de l’ONUDI au Ghana et au Libéria, a dit toute sa satisfaction pour la tenue de l’atelier qui se veut déterminant dans le processus de mise en place de l’Infrastructure qualité régionale. «Je suis convaincu, compte tenu des efforts importants que la Commission de la CEDEAO a constamment déployé pour la mise en œuvre de la politique de qualité régionale, que cette réunion nous permettra de faire un pas supplémentaire dans la marche vers la traçabilité métrologique des mesures effectuées dans notre région », a-t-il ajouté. Le représentant de la Commission de la CEDEAO, M. Kemjika Ajoku, a insisté sur l’intérêt de la métrologie en lien avec le décollage économique de la région. «L'ouverture de nos États sur le marché international confirme encore le rôle que doit jouer une Infrastructure qualité, en particulier la métrologie, afin de garantir une meilleure compétitivité de nos produits et services afin de développer notre économie », il a affirmé. M. Charles Amoako, représentant à la fois Ghana Standards Authority (GSA) et le Ministre du commerce et de l’industrie, a rappelé les enjeux de développement industriel mondial auquel doit prendre part la sous-région ouest africaine. « Faisant partie du village planétaire, la sous-région ouest africaine doit également être mobilisée pour participer activement au développement industriel mondial et au commerce international. Cela explique pourquoi des pays comme le Ghana et d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest devraient s’employer plus que jamais à mettre en place une infrastructure de qualité pour s’intégrer au réseau mondial de commerce de qualité et compétitif », a-t-il précisé, lançant officiellement les travaux.

A la fin des travaux, cinq (05) comités techniques et leurs groupes de travail ont été constitués, à savoir les comités techniques sensibilisation, métrologie légale, masse et quantité relative, thermométrie et système qualité.

Les participants, très ravis, ont exprimé leur pleine satisfaction pour la qualité de la conduite des travaux, ayant permis l’atteinte des objectifs. « Il y a eu du sérieux dans la conduite des travaux sous le leadership du président d’ECOMET et de son vice-président. Les objectifs assignés à cet atelier ont été totalement atteints et c’est à l’honneur de tous les participants que je remercie. Des échanges, il se dégage un besoin pressant de formation en vue d’améliorer la capacité des métrologistes des pays de la sous-région», a confié M. Issa Sawadogo de l’Agence burkinabè de Normalisation (ABNORM). Même satisfaction du côté de Frank Martin de Sierra Leone Standards Bureau (SLSB). «Tout a été impressionnant pour moi parce que tous les points ont été abordés avec satisfaction. Mes attentes ont été totalement satisfaites et je loue tous ceux qui ont contribué à ce succès éclatant de l’atelier. Le défi est d’œuvrer pour l’adhésion d’ECOMET à AFRIMET et que AFRIMET s’assure que tous ses membres ont atteint les mêmes niveaux en termes de métrologie», a-t-il déclaré.

L’ensemble des participants et le bureau d’ECOMET de la CEDEAO présidé par M. Paul Date, ont formulé des recommandations au nombre desquelles l’harmonisation des périodicités de vérification des instruments de mesure en métrologie légale, pour l’opérationnalisation efficiente du Comité Communautaire de Métrologie. Par ailleurs, ils ontréaffirmé leur engagement à travailler pour le renforcement du dispositif régional de métrologie afin d’aider à instaurer un développement industriel réel et une économie forte et durable au sein de la sous-région ouest africaine.

 

Dimanche, juin 23, 2019 - 00:00

Ce programme est financé par l'Union européenne

Les opinions exprimées sur cette page ne reflètent pas forcément celles de la Commission de l'Union européenne

 Ce programme est executé par l'ONUDI

Copyright - 2016 - West Africa Quality System Programme